logo-green-spot-technologies

"Un système alimentaire durable est un système qui assure la sécurité alimentaire et la nutrition pour tous de manière à ne pas compromettre les bases économiques, sociales et environnementales nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire et la nutrition des générations futures.".

Food and Agricultural Organization of the United Nations.

Previous
Next

D'ici 2050, l'ONU estime que la population mondiale aura augmenté de 16%. Pour répondre aux besoins, la production alimentaire devrait augmenter de 70%. Paradoxalement, chaque année encore, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées dans le monde avec notre système alimentaire actuel. Ces pertes alimentaires représentent un coût annuel estimé à 1 000 milliards de dollars (USD). Cela implique un gaspillage d'eau, de terre, d'énergie et d'autres ressources naturelles utilisées pour produire ou transformer les aliments, soit environ 4,4 gigatonnes d'émissions de gaz à effet de serre évitables chaque année.

La perte et le gaspillage de nourriture est un problème mondial.

Nous ciblons les coproduits de grade alimentaire issus des industries de transformation des fruits et légumes.

Une ressource inexploitée pour le développement de nouveaux aliments.

47%

est gaspillé, mais encore consommable.

Notre système alimentaire actuel n'est pas pleinement efficace. L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que près de la moitié de la production mondiale de fruits et légumes est perdue, depuis la culture jusqu'au commerce de détail.

Cette perte de fruits et légumes inclut

22%

de coproduits de l'industrie des jus de fruits, nectars et produits dérivés à base de fruits et légumes.

Nous nous concentrons sur les coproduits.

Nous collectons la pulpe résiduelle, la peau et les pépins des fruits et légumes. Ces parties sont connues pour être les plus riches en nutriments, en fibres alimentaires, minéraux et vitamines mais sont généralement associées à une forte teneur en sucre et en acidité. Cela limite sérieusement leur bénéfice nutritionnel et leur utilisation directe dans l'industrie alimentaire.